L’avenir des smart cities

Chloé Saby

Les villes d’aujourd’hui sont plus que jamais tournées vers la technologie, mais leur transformation numérique ne fait que commencer. D’ici 2050, plus de 70 % d’entre nous vivrons dans des villes qui feront bien plus pour leurs citoyens que jamais auparavant. Mais nos villes sont-elles prêtes ? Aujourd’hui, les villes font face à des défis comme le vieillissement des infrastructures, ou les transports inadaptés. Les villes doivent repenser leur mode de fonctionnement et de prestation de services en se tournant vers les outils numériques, les données et les systèmes intelligents connectés. Nos villes doivent croître plus intelligemment et fournir aux citoyens et aux entreprises ce dont ils ont besoin pour se développer.

Plus connectées, les villes sont mieux gérées

Avec l’avancé des nouvelles technologies, de nouvelles opportunités se développent pour créer de nouveaux services qui améliorent les performances opérationnelles des villes, assurent une plus grande transparence et une plus grande interaction avec les habitants, et réduisent l’impact environnemental local.
En utilisant les données provenant d’objets connectés, la qualité de l’eau en temps réel peut être mesurée, les pertes de réseau peuvent être réduites, la collecte et le traitement des déchets peuvent être gérés en temps réel et la performance énergétique des services urbains peut être améliorée tout en préservant les ressources.

Plus de transparence, les villes encouragent la participation citoyenne

L’avancée des nouvelles technologies de l’information concilient les besoins parfois des acteurs de la ville : associations, secteurs publics, citoyens et entreprises. Les villes intelligentes ne donnent pas seulement plus d’informations à leurs habitants, mais elles leur donnent aussi plus d’autonomie. En étant connectés, ils fournissent à leur tour des informations par le biais des réseaux urbains. Toute l’intelligence de la ville est ainsi partagée avec ses citoyens – l’objectif étant de développer la ville sur le long terme par une utilisation maîtrisée et optimisée des ressources.

Grâce à l’ajout des nouvelles technologies et à une bonne expertise métier nous pouvons contribuer à élever le niveau de service que les villes sont en mesure d’offrir à leurs citoyens.